mercredi 18 octobre 2017

[ EXPRESS ]

FUJIYA & MIYAGI  /  Fujiya & Miyagi 
[ impossible objects of desire ]

Quatuor formé en 2000 à Brighton, FUJIYA & MIYAGI se distingue depuis ses débuts par une musique entêtante et mécanique mixant les influences Krautrock et Italo-Disco. Leurs compositions sont souvent évolutives et entrainantes. Le groupe a sorti six albums en presque vingt d'an d'existence. Pour ce dernier album sobrement intitulé ‘Fujiya & Miyagi’, la groupe a mis en œuvre une approche différente, proposant l’album complet d’abord sous forme de différents EP vinyles. Les titres regroupés n'ont été réunis en cd et vinyle qu’au printemps dernier sur le propre label fondé par le groupe, Impossible Object Of Desire. 
Musicalement, on reste dans le style créé depuis le début, à savoir des morceau évolutifs et mélodiques soutenus par des rythmes dansant. Vocalement, Steve Lewis oscille entre le parlé et le  chanté. On passe d'un disco glacial et robotique à des ritournelles plus pop, lorgnant parfois sur le rock. La cadence de ‘Outstripping’ est foncièrement rock, la guitare y est d’ailleurs bien plus présente que sur la majorité des autres titres. FUJIYA & MIYAGI sur ce sixième album propose des titres moins décharnés et offre une densité dans les habillages. La tonalité général du disque est plus ouverte et lumineuse que par le passé. ‘Swoon’ rappelle par ses sonorités la new wave des années 80. Voilà une formation qui a su au fil des années évoluer dans son propre style. L'épure rugeuse du passé à naturellement fait place à plus de rondeur sans pour autant perdre l’essentiel. 
FUJIYA & MIYAGI de par son statut de formation unique mérite plus de reconnaissance. Le groupe avec ce sixième album vient de proposer son album le plus abouti. Une belle réussite!



CELEBRATION  /  Wounded Healer  
[ bella union ]

Groupe méconnu en Europe, CELEBRATION n’en n’est pas moins un ovni ailleurs. Formé à Baltimore il y a presque 15 ans, le trio resté inchangé depuis ; se compose de Katrina Ford (voix), entendu aussi du côté de Tv On The Radio, du multi-instrumentiste Sean Antanaitis et du percussionniste David Bergander. L’orgue (Moog) fait partie intégrante des compositions du groupe, faisant aussi leur particularité. 
Les deux premiers albums de CELEBRATION, ‘Celebration’ en 2005 et ‘The Modern Tribe’ en 2007 sont produit par David Sitek (Tv On The Radio) et édités sur la label anglais 4ad. La musique est direct, mélodique et épurée. La production et la construction laisse une grande place à la voix de Katrina Ford, pièce maîtresse du son du trio.  La même recette est appliquée à ‘Electric Tarot’, album autoproduit qui sort à la fin de l’année 2010 au format vinyle uniquement. Katrina Ford participe la même année au EP ‘In The Fall’ de Future Islands et à l’album de Unkle, ‘Where Did The Night Fall’. Repéré à Simon Raymonde (ex-Cocteau Twins) et boss du label Belle Union, CELEBRATION signe en 2014 pour l’album ‘Albumin’ qui paraît au mois d’août. C’est sur ce même label, Bella Union que CELEBRATION est de retour avec son cinquième album studio, ‘Wounded Healer’. 
Paru dans le courant de l’été, ce nouvel opus permet de retrouver le groupe en grande inspiration avec un disque authentique et sincère. Le style inimitable du groupe alliant sonorités 70’s, pop brillante et ballades habitées donne à cette nouvelle collection, une palette étonnante et détonante de l’étendue de leur talent. D’un disque savoureux d’un bout à l’autre, ‘Wunded Healer’ recelle malgré tout son lot d’incontournables réussites. L’entrée en matière ‘Rolling On’ et son orgue entêtant, la mélodie imparable de ‘Sacred Clown’ ou l’envoûtante ballade crépusculaire ‘Granite’ martelée de tambours martiaux. La musique de CELEBRATION quoique totalement accessible est sacrément originale tant dans la construction qu'au travers de cette voix unique. En fin de parcours, ‘Paper Trails’ duo très 60’s avec Samuel Thomson Herring (Future Islands) est à la croisée de deux univers. Voilà une des sorties les plus remarquable de l’année. CELEBRATION propose son univers sans pareil, sincère et habité. Chapeau !





dimanche 15 octobre 2017

vendredi 13 octobre 2017

[ INFOS ]

THE BREEDERS  /  Bientôt Cinq

Alors que le groupe tarde à annoncer la date de sortie de son cinquième album studio en 27 ans d'existence, le nouveau single et premier titre neuf depuis presque 10 ans, vient de jaillir. Titre punk rock ultra condensé, 'Wait In The Car' est une météorite de 2 minutes qui aurait pu facilement figurer sur 'Pod' en 1990. Voilà qui augure d'un nouvel album hyper énergique attendu sur le label 4AD espérons le pour la fin de l'année. Le nouveau single sera décliné en trois versions vinyles 7' contenant trois face b différentes. Amis collectionneurs .... A noter enfin que THE BREEDERS est en tournée en Europe et USA entre octobre et novembre. 
 


PERRY BLAKE  /  Presque Rien ...

Absent sous son nom depuis près de dix ans, PERRY BLAKE sera de retour avec un nouvel album studio en 2018. Les dernière nouvelles musicales de l'artiste avaient été données par le biais du projet synth-pop Electro Sensitive Behaviour mené conjointement avec Glenn Garrett et Graham Murphy en 2015. L'irlandais de 47 ans est en ce moment en studio et ce jusque Noël pour composer le successeur de 'Canyon Songs' paru en 2007. Pour ce septième disque, PERRY BLAKE à déclaré que certains vieux fantômes refaisaient surface. On se souvient des très inspirés deux premiers opus, 'Perry Blake' en 1997 et 'Still Life' en 1999. On en saura certainement plus très bientôt. 



MY BLOODY VALENTINE  /  Vinyles

Parus initialement en 1988 et 1991, 'Isn't Anything' et 'Loveless', albums légendaires de MY BLOODY VALENTINE sont en passe de retrouver une nouvelle jeunesse, pour nos amis audiophiles en tout cas ! Plusieurs fois réédités de façon plus où moins officielle, ces deux disques ô combien vénérés seront réédités au format vinyle le 18 janvier prochain. A noter que ces deux versions proposeront pour la première fois sous ce format des enregistrements sur bande analogique, qui plus est remasterisés pour l'occasion. Fausse joie ou vraie déception pour les fans qui s'attendaient à l'annonce d'un nouvel album à paraître après le dernier 'My Bloody Vlaentine' sorti en 2013. Notons cependant que Kevin Shield n'a pas caché qu'il travaillait à de nouvelles compositions.





jeudi 12 octobre 2017

[ T.V ]

THE TEAR GARDEN  /  Seven Veils
[ metropolis / subconscious ]

lundi 9 octobre 2017

[ CHRONIQUE ]

THE TEAR GARDEN  /  The Brown Acid Caveat 
[ metropolis/subconscious ]


Le projet voit le jour au milieu des années 80 par l'impulsion de Edward Ka Spel (The Legendary Pink Dots) et Cevin Key (Skinny Puppy). La musique qu'ils produisent est un savant mélange de leurs deux univers alliant l'acidité et les machines de Skinny Puppy aux expérimentations 70's de The Legendary Pink Dots. THE TEAR GARDEN propose dès 1985 de nombreux albums et eps, souvent issues d'improvisations studio des deux musiciens. Jusqu'en 2009, les sorties se suivent au rythme d'un album tous les trois à cinq ans. En 2009 on imagine la projet en stand by lorsque par le biais de Cevin Key et une demande de fond via internet, l'annonce est faite d'un nouvel album de THE TEAR GARDEN pour 2017. 
'The Brown Acid Caveat' sort finalement en juillet dernier en même temps que la compilation de titres rares et inédits, 'Eye Spy Volume 2' et propose douze nouvelles composition du duo. Dès l'introductif  'Strange Land' on retrouve l'univers particulier baigné à la fois d'épure et d'agitations électroniques sur une mélodie imparable chantée tout en douceur par un Ka Spel identifiable entre mille. 'Stars On The Sidewalk' déploie un aspect plus expérimental avec une progression mélancolique sur plus de sept minutes. Un titre envoûtant. 'Amy's Personality' est de mouture identique, baignée d'une atmosphère plus sombre alors que 'Calling Time' accélère la cadence dans des ambiances plus synthétiques. En milieu de parcours l'auditeur se laisse aller à la ballade crépusculaire 'On With The Show', véritable capsule vaporeuse où planent mystère et mélancolie. La descente obscure, plombée est annoncée avec 'Sinister Science', longue mélopée glaçante sur laquelle, le violon de Patrick Q. Wright fait des merveilles. La lumière jaillie de nouveau, douce et fragile sur un 'Kiss Don't Tell' de toute beauté. Les envolées de guitare de Martijn de Kleer sont en suspend alors que Edward Ka Spel soutient la mélodie ciselée de sa voix de velours. Les machines froides et déglinguées reprennent le pouvoir sur les deux piste suivantes, 'A Private Parade' et 'The Sound Of Space Escaping' jusqu'à nous porter vers le sublime 'Seven Veils' en suspension. Ballade hors du temps, entêtante et frissonnante. Une des grandes réussite de ce neuvième album studio de THE TEAR GARDEN. C'est le décharné 'Object' épuré jusqu'à l'os qui clos 'The Brown Acid Caveat', album parmi les plus réussi du duo qui propose ici l'aspect mélodique du projet avec un disque riche et inspiré qui fait déjà partie des plus belles sorties de 2017. 


Disponible : CD / VINYLE / DIG.


[ FREUND

mercredi 4 octobre 2017

dimanche 1 octobre 2017

[ SORTIES ]

OCTOBRE / 17


MARILYN MANSON  /  Heaven Upside Down - album cd/vinyle - cooking vinyl 
BECK  /  Colors - album cd/vinyle - caroline international 
THE SMITHS  /  The Queen Is Dead Box - réédition 3cd/4vinyles - parlophone 
TREPONEM PAL  /  Rockers Vibes - album cd - juste une trace 
CHAPELIER FOU  /  Muances - album cd/vinyle - ici d'ailleurs 
ST VINCENT  /  Masseduction - album cd/vinyle - caroline international 
DEPECHE MODE  /  Cover Me - ep cds/vinyle - columbia 
MARK LANEGAN BAND  /  Still Life With Roses - ep 12' vinyle - heavenly recordings 
ANGELE DAVID-GUILLOU  /  En Mouvement - album cd/vinyle - village green 
BLAINE L. REININGER  /  Night Air - réédition 2cd - les disques du crépuscule 
ANDREW WEATHERHALL  /  Qualia - album vinyle - hoga nord 
BLANCMANGE  /  Unfinished Rooms - album cd/vinyle - blank check records 
PET SHOP BOYS  /  Elysium Further Edition - réédition 2cd/vinyle - parlophone 
PET SHOP BOYS  /  Yes Further Edition - réédition 3cd/vinyle - parlophone